stimuler son intestin

STIMULEZ NATURELLEMENT LES SUPERPOUVOIRS DE VOTRE INTESTIN !

Saviez-vous que nous avons un véritable médecin dans notre intestin qui nous soigne naturellement ? Il s’agit de notre microbiote, communément appelé flore intestinale.

Il est composé de 40 000 milliards de bactéries qui digèrent presque la totalité des aliments que nous ingérons. Et au passage, quand certains aliments attisent l’appétit de ces êtres vivants microscopiques, ces derniers les transforment et en profitent pour se proliférer. C’est là qu’ils fabriquent des éléments essentiels pour que nous restions en bonne santé. Car ce sont nos bactéries qui construisent à 70% notre système immunitaire.

Ce qu’il faut retenir, c’est que nous avons besoin d’elles et qu’elles ont besoin de nous et surtout, qu’elles dépendent de ce que nous mangeons.

En effet, notre alimentation moderne malmène nos bactéries qui se divisent en deux clans : les bonnes bactéries et les mauvaises bactéries !

Mais d’où viennent ces bactéries

Nous avons tous une flore intestinale différente, tout comme notre ADN ou nos empreintes. Elles proviennent :

  • Lors de l’accouchement. Lorsqu’un bébé est dans le ventre de sa mère, son système immunitaire n’est pas activé. Il s’activera au moment de l’accouchement par voie naturelle, en étant en contact avec la flore vaginale et les excréments présents à la poussée. C’est pour cette raison que les bébés qui naissent par césarienne sont plus fragiles (bronchiolites, …). Nous héritons de la flore de notre mère. En espérant qu’elle soit faite de bonnes bactéries …
  • Lors de l’allaitement,
  • Par les contacts avec les animaux,
  • En touchant tout ce qui nous entoure,
  • Et lors de la diversification de notre alimentation. 

Le clan des bonnes bactéries

Les bonnes bactéries s’occupent de notre santé à partir d’aliments qu’elles affectionnent en intervenant dans :

  • La construction de notre immunité,
  • La fabrication de vitamines,
  • La digestion de certains aliments pour nous assurer au quotidien un intestin en pleine forme,
  • La production de globules blancs,
  • Le bon fonctionnement du pancréas,
  • La relation entre l’intestin et le cerveau (eh oui !)
  • La participation à l’équilibre des hormones.

Le clan des mauvaises bactéries

Les mauvaises bactéries augmentent au fur et à mesure que les bonnes bactéries disparaissent faute de bonnes conditions de survie : antibiotiques, anti-inflammatoires, manque ou trop d’hygiène, trop de sport, consommation chronique d’alcool, ménopause, pollution, et surtout une mauvaise alimentation.

Leur présence va entraîner :

  • De l’inflammation intestinale, des diarrhées, de la constipation, de l’irritation, etc …
  • Des douleurs articulaires qui peuvent être aussi inflammatoires,
  • Des infections à répétition : le plus souvent des cystites, des vaginoses, …
  • De l’irritabilité, des sauts d’humeurs, de la dépression, de l’anxiété, etc …
  • Une tendance à l’insulinorésistance et au diabète de type 2,
  • Et de la prise de poids : obésité, périmètre abdominal trop important (même chez les plus minces !)

Un microbiote équilibré vous fournit des médicaments naturels qui vont permettrent de :

  • Protéger l’intestin et les poumons de l’inflammation
  • Couper la faim au niveau du cerveau. 
    Entretenir la vitalité des cellules de la paroi intestinale.
  • Vous protéger de l’inflammation et des infections en libérant des fibres les polyphénols, des antioxydants très précieux.
    fabriquer de la vitamine K et les vitamines B : B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9 et B12.
  • Des acides gras à courte chaînes :
    • Le butyrate assure l’imperméabilité de la paroi intestinal, combat l’inflammation, contrôle la faim, le poids et le stockage des graisses.
    • L’acétate régule la quantité de sucre, de graisses dans le sang, contrôle le poids à la manière d’un coupe-faim.
    • Le propionate vient soutenir le butyrate et l’acétate,  assure la satiété et le contrôle du poids.

Les prébiotiques sont les aliments préférés de nos bonnes bactéries

Quel soulagement de savoir que les prébiotiques sont contenus dans certains aliments ! Ils vont être fermentés par nos bonnes bactéries et vont ainsi stimuler leur expansion. Tous contribuent à l’équilibre du microbiote. Ils soignent le diabète et l’insulinorésistance, réduisent la faim, la prise de poids, l’inflammation intestinale chronique, la perméabilité de la paroi de l’intestin, les problèmes cardiovasculaires.Ils protègent du cancer du côlon et régulent le transit.

Ce sont :

  • Les amidons résistants : Nous les retrouvons dans les céréales complètes, légumineuses, tubercules, certains fruits, fruits à coque.
  • Les fructanes : Nous les retrouvons dans les légumes (asperges, artichaut, pissenlit, poireau, salsifis, oignons, ail, etc …), les tubercules (topinambours, …), les racines (chicorée, …), les fruits (banane, kaki, melon, …), les céréales complètes.
  • Les béta glucanes : Nous les retrouvons essentiellement dans les céréales (avoine, orge, sorgho, seigle)
  • Les fibres : Nous les retrouvons dans les légumes (poireau, épinard, chou vert, betterave rouge, carotte, etc …), les légumineuses (haricots, lentilles, pois, fèves, pois chiche, …), les fruits (framboises, poire, pomme, orange, …), les céréales complètes, les fruits séchés (figue, pruneau, raisin sec, …), les fruits à coque, les tubercules.
  • Les polyphénols : Précieux antioxydants, nous les retrouvons dans les fruits (abricot, ananas, banane, cassis, cerise, fraise, framboise, groseille, kiwi, mûre, …), les fruits secs (dattes, figues, …), épices (curcuma, curry, poivre noir, …), les fruits à coque, les aromates (origan, thym, romarin, basilic, carvi, coriandre, …), les légumes (betterave, brocoli, choux de Bruxelles, épinard, poivron, …), les légumineuses, les céréales complètes, les boissons (vin rouge, café, thé, …), et le chocolat noir, les fèves de cacao.

EN CONCLUSION

Comme vous venez de le lire, vous avez la main sur votre santé en offrant à votre microbiote une bonne alimentation variée. Toutefois, nous vous conseillons de modifier votre alimentation petit à petit car une phase d’adaptation est nécessaire. De plus, il y a une quantité idéale à atteindre pour chaque prébiotique. Trop de bonnes bactéries constitue également un risque de tomber malade.

Pour savoir quelle quantité vous convient, n’hésitez pas à vous faire accompagner. Je suis là pour vous guider à travers 3 phases essentielles jusqu’à l’obtention de vos objectifs. N’hésitez pas à prendre rdv par téléphone ou en ligne ici.

Murielle Rouquet
Nutritionniste - Naturopathe
Réflexologue - Énergéticienne

INSTITUT DE BEAUTÉ TOULOUSE

Newsletter

Adresse

4 rue Labeda
31000 Toulouse

Contact

0581975559
contact@zenementvotre.com

Horaires

Lun. – Mar. – Jeu. – Ven. : 9h – 19h
Mer. 9h – 20h | Sam. 10h-18h

Suivez-nous